Karuba : les tuiles, c’est l’aventure

Qui n’a jamais rêvé, coiffé d’un vieux feutre, armé d’un simple lasso et d’une machette rouillée, de parcourir des jungles infestées de serpents pour plonger dans les ténèbres « tarentulées » de temples maudits et saisir au nez et la barbe de pseudo-archéologues sans scrupules – vraisemblablement à la solde d’une nation félonne au fort accent germanique – des idoles d’or massif ?

Comme le disait Indiana :
« Pour l’aventure, t’as qu’à Rouba » (désolé)

Vous êtes donc des aventuriers – euphémisme pour « pilleurs de tombeaux et de temples antiques » – en quête de trésors.
Débarquant sur le rivage d’un lieu mythique qu’a Rouba comme nom (encore désolé), chacun se rend compte qu’il y a de la concurrence. Il va falloir être plus malin et plus rapide que les autres pour atteindre les temples.

Recette pour s’enrichir :

  1. se frayer une route dans la jungle,
  2. ramasser au passage gemmes et pépites,
  3. avancer ses explorateurs jusqu’aux temples
    … en plaçant plus astucieusement que la concurrence les tuiles.

Je taille ou j’avance ?

Là où ça devient intéressant, parce que des choix stratégiques s’imposeront, c’est qu’il faudra opter entre poser la tuile découverte pour faire progresser notre route et la défausser pour faire bouger nos aventuriers qui ne pourront ramasser les richesses qu’en s’arrêtant sur la case les exhibant, ces richesses tant convoitées – cristaux et pépites dorées.

Karuba est une sorte de casse-tête labyrinthique où chaque joueur, muni des mêmes éléments que les autres, s’efforcera de faire mieux et plus vite.


Karuba

picto-jeu-nb 2 à 4picto-jeu-age+8picto-jeu-temps30-45 min.
Karuba : les tuiles, c’est l’aventure
Mot clé :