Fruits de sapin, cru 2019
les sélections « joueur »

Les catégories « joueur » et « joueur averti » concerneraient les jeux classés en « famille + ». Plus tout à fait pour des « casual gamers », mais pas encore destinés aux « hard core gamers ». Jargon, jargon.
Bref, ici sera proposée, une petite liste trèèèès incomplète et toujours subjective de quelques jeux sortis cette année visant des joueurs amateurs, dans le sens noble du terme, qui ne rechignent pas à ingérer des règles un chouïa plus ardues que celles des jeux familiaux et aptes à procurer un frisson ludique plus profond.
Des jeux donc plus « velus » pour des stratèges et tacticiens plus pugnaces.
Mais juste un chouïa ; les « vrais » joueurs (comprendre les « grands malades ») shootés aux jeux « experts » ont, par nécessité, une science bien plus aboutie que moi sur leur drogue favorite et n’ont pas besoin de mes lueurs faiblardes de « casual » pour choisir comment et où « trouver bonheur ».

Les « Splendor-like »

Catégorie fourre-tout des jeux « à la Splendor » – voir l’article Splendor, un jeu que « gemmes ». Elle regroupe ces jeux de courses aux points où il s’agit de constituer une mécanique – on les appelle aussi « engine builder » – qui permettra de prendre de vitesse les adversaires pour l’emporter.
On citera, outre le champion en titre qui sert de référence : Century, la route des épices (jeu de « deckbuilding ») qui arrive bientôt dans nos armoires en-jouées et Ganymede (jeu de « combotage ») mon chouchou de l’an dernier.
Pourront aussi rejoindre cette sélection : Compagnons et Les Ombres de Macao, au matériel plus léger, qui se classent aussi dans les « engine builder » et sont mentionnés plus bas dans cette page.

Chakra – 2 à 4 joueurs, 8 ans et +, 30-40 min, 22€
Dans cette mouvance des Splendor-like, jeux à « moteur » où l’on progresse selon l’optimisation de choix des ressources que l’on effectue à chaque tour, Chakra propose une ambiance zen, sur le plateau – où l’on « médite » pour récupérer ses pions d’action -, mais plus torturée dans nos crânes – comment faire pour coiffer au poteau les autres concurrents en lice pour la sérénité ?
En savoir plus avec Yahndrev dans sa règle en vidéo, des geeks qui testent, l’avis d’avinés d’outre(!)-Qiévrain, Ludovox en 5 minutes (ludo)chrono et LudiGaume.

Space Explorers – 2 à 4 joueurs, 12 ans et +, 30 minutes min., 20€
Proche de Splendor dans sa mécanique, mais plus corsé que son modèle, dans l’univers graphique de la course à l’espace sovieto-américaine des années soixantes.
La « vidéo-règle » • Présentation par… Unification France (comprenne qui peut cette appellation) • L’explication par TricTrac (voire, une partie) •
En 5 minutes (ludo-chrono) (voire, un ressenti d’après partie) • LudiGaume itou

Du matos… Plein les mirettes !

Des gros jeux, sorte de super-productions ludiques, offrant du spectacle sur la table avec un matériel foisonnant et des illustrations soignées. Parce que le plaisir de jouer, c’est aussi l’immersion visuelle et manipulatoire.

Villainous – 2 à 6 joueurs, 10 ans et +, 20 minutes / joueur, 40€
Dans le monde de Disney, jouer, enfin et SANS chanson… les méchants ! Belle édition pour incarner Maléfique, Crochet ou Jafar cherchant à triompher malgré l’intervention inopportune d’Alladin, Peter Pan ou d’autres troubles-fête, dans un jeu asymétrique – chaque personnage ayant ses propres caractéristiques – qui a positivement surpris la communauté des joueurs adultes.
Description du jeu et de son fonctionnement avec Paradoxe Temporel et les Sentiers de l’Imaginaire.
Gus and Co aime, Von Guru aussi, tout comme Jeu Dé Click.
Le Dé Ludik semble plus mitigé, ainsi que LudiGaume.

Paranormal Detectives – 2 à 6 joueurs, 12 ans et +, 45 min, 27 €
Un mix, semble-t-il réussi, de Mysterium, Cranium et Black Stories.
Description par Paradoxe Temporel et en 5 minutes (ludo)chrono. Le Débrief Ludik, ici.
Le Passe Temps s’y essaie lors d’une partie filmée.
Von Guru recommande chaudement ce « passionnant jeu d’ambiance et de communication ».

Save The Meeples – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 1 à 2h, 45 €
Choupinou jeu de placement d’ouvriers.
Pour profiter de ce joli jeu, un « prequel » s’impose : une aventure de montage fleurant bon les meubles en kit suédois pour assembler un matériel abondant. Super-production oblige. Compter une (très) bonne paire d’heures d’un soigneux bricolage, sinon plus – certains comme Gus and Co évoquent… 6h ! Bon… comment dire… c’est un suisse 🙂
En savoir plus avec le Ludochrono en 5 minutes, Gus and Co et Ludema pour la règle complète en vidéo.

La Cour des Miracles – 2 à 5 joueurs, 10 ans et +, 40 minutes, 33 €
Voici venu le temps de la cathédrale avec ce jeu opportuniste de placement et de majorité. De l’ambiance Quasimodo et du pouilleux aux petits oignons. Tactique, bluff, affrontements et retournements de situation au menu de ce beau livre d’images plein de faux estropiés et de vrais coupes-bourse.
Le Carnet des Geekeries y va de son grain de sel, Gus and Co itou, de même que Jeu Dé Click, le Labo des Jeux, Von Guru et les Vind’joueurs.

Ceylan – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 60 minutes, 40 €
Jeu stratégique et tactique thématisé autour de la culture et du commerce de thé par un couple d’experts en game design. Un cru, forcément, bien infusé.
Ce qu’en pensent LudiGaume, Gus and Co, Von Guru, le Paradoxe Temporel et Jeu Dé Click. Apprendre à y jouer avec le TutoVox made by LudiVox.

Un peu plus « troncheux » ?

Quelques jeux plus calculatoires pour joueurs se délectant de stratégies un brin plus complexes avec des productions ne sacrifiant pas la mécanique ludique sur l’autel d’un budget maîtrisé.

Little Town – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 30-60 minutes, 22 €
Jeu qui représente une bonne introduction à la catégorie plus « experts » de jeux de placement d’ouvriers et de gestion. Jolie présentation et bon format de taille comme de durée avec une bonne fluidité de jeu, des règles assez simples et une re-jouabilité apparemment assurée, grâce à un plateau double face et une sélection de bâtiments pouvant changer à chaque partie.
Le Labo des Jeux aime, LudiGaume adore.
Règles vidéo express, par les Dés en Mousse, et plus détaillée, par Yahndrev.

Cryptide – 3 à 5 joueurs, 10 ans et +, 45 minutes, 28 €
Une chasse à la curiosité zoologique, planquée quelque part sur une carte.
Jeu logique de déduction qui rappelle un peu la mécanique du très recommandable autant qu’introuvable, Tobago. Contrairement à cet ancien jeu de 2009, les règles se révèlent ici plus accessibles, la prise en main plus rapide et fluide, tout en gardant une stimulante complexité. On peut juste regretter nonobstant – mot compte triple – un matériel de qualité, son thème « plaqué » et le look des éléments qui, hormis l’illustration appétissante de la boîte, apparaît très « fonctionnel », mais en revanche très lisible.
Peu de rêve, donc, mais des challenges réjouissants pour tout fan de Cluedo, MasterMind et consorts.
Les amateurs de nœuds aux boyaux de tête en redemandent.
Impression suisse pour Gus and Co
Avis belge avec nos vignerons des jeux
Présentation, règle et critique québecoises du Professeur Board Game
Les vidéos sur TricTrac.

Ambar – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, autour de 40 minutes, 25 € (introuvable ?)
Développement et prise de risque avec une mécanique de « stop ou encore ».
Jeu mentionné sur videoregles.net (S02 E08 à 17’32 ») .
La présentation en 5 minutes LudoChrono.

Compagnons – 1 à 5 joueurs, 10 ans et +, 30-60 minutes, 20 €
Sur un rythme sans temps mort, chaque joueur va s’efforcer d’acquérir, par un mécanisme de draft, les meilleures combinaisons ou chaînage de villageois pour développer sa bourgade.
Une mécanique originale – type engine builder (cf. le premier point de cet article) – et des choix douloureux, qui font tout le sel de ce jeu original.
La carrosserie colle assez bien au moteur et permet de réviser son artisanat moyenâgeux.
Jeu issu d’une campagne de financement participatif*, avec seulement des cartes, additionnées d’une grande table pour les étaler, et doté d’un mode solo, paraît-il, convaincant.
Voilà un vrai bon jeu comme je les aime et qui en évoque d’autres pour son ratio « profondeur ludique – matériel » très avantageux, comme Les Châteaux de Bourgogne le jeu de cartes (bientôt à L’En-Jeux), Citadelles ou le tout récent Bruxelles 1897
Attention : 26 pages de règles peu « optimisées » seront la condition d’accès à cette pépite.
(* ce Villagers, sur KickStarter, aura attiré 14 351 contributeurs !)
Les points de vue de LudiGaume, de Von Guru, des Sentiers de l’Imaginaire, des Vind’Joueurs, de Jeu Dé Click et de Gus and Co.

Pour joueuses/eurs chafouine/s

Crime Hotel – 3 à 4 joueurs, 8 ans et +, 45 min, 25€
Un avatar de Cluedo originalement décliné en une course de déduction entre plusieurs détectives décidés à mettre la main sur l’auteur du crime, dans un hôtel.
Jeu dont le « plateau » est en tissu et qui parvient à renouveler le genre avec son interaction marquée, sa mécanique basée surtout sur le guessing – deviner les indices que tentent de dissimuler les adversaires – et le bluff.
L’expli-partie en vidéo chez TricTrac.
Présentation express par les Dés en Mousse.

Oriflamme – 3 à 5 joueurs, 10 Ans et +, 15 minutes, 18€
Plus léger à tous points de vue, ce jeu minimaliste avec peu de matériel – 10 cartes par joueur dont 6 seulement seront jouées à chaque partie – et des règles vites expliquées. Du (double)guessing dans le style de Coup!, alias Complots, ou de Love Letters, voire dans une moindre mesure de Braverats (pour deux joueurs), et même un petit goût de l’indétrônable Citadelles avec ces rôles changeant qui bouleversent la donne.
Un jeu retors, malin destiné à de vrais joueurs aimant le bluff, les sueurs froides et les retournements de situation de dernier round, mais aussi un peu (trop ?) de hasard – davantage de traîtrise que de maîtrise, donc.
Avis du Paradoxe Temporel, de Vind’Jeu. Ludovox en parlait déjà le mois dernier et TricTrac en montre la chafouinerie dans une partie explicative.

Les Ombres de Macao – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 30-60 minutes, 18 €
Sur un thème sulfureux, l’enfer du jeu à Macao, vous voilà à recruter des acolytes à la moralité contestable, pour mettre sur pied la triade mafieuse la plus redoutable de cet ancien comptoir portugais. Une mécanique « Splendor-like », avec une belle accélération en fin de partie, assaisonnée d’illustrations vintage au parfum de films de série noire exotique des années 60, bien dans le ton.
Vu le contenu de la boîte, ce jeu semble vouloir concourir dans la catégorie très disputée du « Ratio packaging maousse – contenu rikiki » : dans un emballage au volume similaire à celui de Splendor – qui, déjà, s’était bien placé dans cette course – avec quelques (demies !) cartes*, alors que le tout peut tenir dans un espace équivalent à celui d’un jeu de tarot. D’autant plus regrettable que ce sympathique jeu de cartes devrait pouvoir s’emporter partout pour un grand bonheur ludique. Cf. Addendum en fin de page.
Las, le prix de vente dicte la taille de sa « vitrine », encore.
(* Contenu : 52 cartes-tuiles Personnage, 10 tuiles Bâtiments. Tout ça !
À vue de nez, il doit être possible de ranger à l’aise 6 ou 8 exemplaires, dans une même boîte.)
Jeu présenté par l’éditeur au micro de Ludovox et l’avis du Paradoxe Temporel.
Présentation du matériel et des règles par Mister Zombi, youtubeur (si !)
Explication et partie en vidéo chez TricTrac

En « velu » ? En voilà !

Plus exigeants encore, à la lisière du territoire obscur hanté par les jeux « experts » et après les sélections « familial + » ci-dessus, voici… (roulement de tambour) les « familial ++ ».
Ah bon, c’est pas français… quoi, l’orthographe, les accords… ?
Des jeux un poil plus « velus », donc (Pffff… désolé).

Bruxelles 1897 – 2 à 4 joueurs, 10-12 ans et +, 30-60 minutes, 18 €
Une version semble-t-il réussie de Bruxelles 1893, le jeu de plateau.
Jeu tactique et opportuniste dans une ambiance Art nouveau arrosée par le Maneken Pis. Et pour ne pas jouer bête, est inclus un dépliant du Bruxelles Art nouveau, offert par la ville, destiné parfaire notre culture. Hmmm, ça me donne envie de moules de Chez Léon (l’original, pas la chaîne de fast food) arrosées de vraie bière, celle issue des Flandres, la seule qui soit, comme tout amateur devrait le savoir – la modération ne doit pas être ennemie du bon goût !
Un des très rares jeux simplifiés – ici, à peine – qui parviennent à rester à la hauteur ludique de leur modèle sur plateau, comme c’est le cas aussi avec Les Châteaux de Bourgogne – le jeu de cartes, dont le grand frère, Les Châteaux de Bourgogne, un classique toujours apprécié, vient de (re)sortir en une version « De Luxe » qui inclue toutes les extensions – miam !
Sympathique mise en scène de présentation de Bruxelles Mille huit cent nonante sept avec l’accent québecois chez Es-Tu Game? – ahhh, la francophonie !
Quand les belges parlent d’un jeu belge en belge, ce n’est pas en vin (!).
Encore du belge, une fois.
L’incontournable vidéo de 5 minutes (ludo)chrono et celles de TricTrac.
Et Von Guru, pour conclure.

Res Arcana – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 45 minutes, 32 €
Pour fans de mécaniques façon Magic, le hasard décide des decks avec des cartes dont l’équilibre a été pensé – une phase de draft permet encore de lisser les effets de pioche de son deck.
En savoir plus avec Gus and Co, chez Vind’Jeu, LudiGaume et les 5 minutes de Ludochrono.
Les règles et l’avis de Mister Zombi, youtubeur (puisqu’on vous le dit !)

L’Aube des Tribus – 2 à 4 joueurs, 10 ans et +, 45 minutes, 45 €
Jolie édition, agréable à jouer, pour ce jeu de gestion de début de civilisation, imaginant une époque post-pré-historique (ça se dit ?)
Abordable, mais moyennement « velu », ce beau jeu risque de laisser un peu sur leur faim les « hard core gamers ».
Attention, une rumeur persistante sur la toile francophone semble indiquer que la traduction en français est calamiteuse, au point de trahir la règle, et que pour jouer au « vrai » jeu, il faut se fier à la VO…
Ce qu’en disent Les Sentiers de l’Imaginaire et Yanhdrev avec sa vidéo-règle.


À voir aussi, les sélections :
pour toute la famille
pour l’apéro (les « party games » ou jeux d’ambiance)
pour 1 à 2 joueurs

Et zou : l’addendum

Ankama, éditeur du jeu Les Ombres de Macao, se paie et cher (!) notre poire (pas pour le jeu, mais pour son emballage) ?
La preuve en image sur l’excellllent blog de Martin Vidberg, Un Monde de Jeux – suivez-les ! : Les nouveautés de mi-novembre (de 1:44 à 4:02)
J’aime les illustrations originales de ce jeu. Il me semble d’autant plus regrettable que la taille de ses cartes prive les joueurs du potentiel illustratif desdites cartes.

Par curiosité, un petit article à ce sujet sur LudoVox.
Après, je vais reprocher à Oink Games de faire de petits jeux trop chers au regard de leur taille, comme l’excellent, et cher donc, Insider (19 €). Au moins, le format du contenant est adapté au contenu.
Cet éditeur asiatique sans complexe a bien compris que ce n’est pas la taille qui compte (désolé).

Fruits de sapin, cru 2019
les sélections « joueur »
Mot clé :